Interwiew de Vito Indiveri, un grand Monsieur du Cane Corso …

Qui est Mr Vito Indiveri de l'élevage « Del Dyrium « en Italie, un nom qui est synonyme du Cane Corso …

Vito Indiveri, un voyageur de commerce qui l'a amené dans les fermes et les vallées les plus reculées du sud de l'Italie dans les années 1970 et 1980, a redécouvert le chien rustique de son grand-père, toujours apprécié par les paysans qu'il a visités.

Vito a vu comment les agriculteurs élevaient ce chien de travail utilitaire selon leurs spécifications: les Corso qui vivaient dans les plaines avaient une fourrure courte, tandis que ceux des régions intérieures plus froides avaient un pelage plus long, bien qu'ils partagent tous une grande agilité et athlétisme.

Il a observé comment l'oreille traditionnelle était faite, «crue», avec une paire de ciseaux, puis un baume à la cendre et à l'huile d'olive. Et il a noté comment, parmi ces «personnes authentiques», les lignées étaient jalousement gardées, et les chiens ne se vendaient jamais.

Inspiré par les chiens et craignant pour leur extinction, Indiveri a orchestré des élevages pour aider à préserver et élargir le pôle génétique, et pour ses ennuis il a été autorisé à prendre un chiot ou deux de ces fermes éloignées, où ils ont été élevés et évalués pendant des siècles.

Et c'est ainsi que naquit sa célèbre lignée Del Dyrium.

L'expression, l'élégance, la puissance, l'agilité et, surtout, le caractère fort à la fois équilibré et sensible reste l'image typique de la race.

Malgré la célébrité et la notoriété de son élevage, Vito arrêta la production en 2003 , la décision de quitter le monde de Cane Corso, et par conséquent de ne plus se reproduire, fut un choix difficile qu' il fis au fil des années et gouverné principalement par les déceptions, l'amertume et le dégoût total des mensonges et de l'hypocrisie entourant le Cane corso .

A cette époque, il y avait peu de gens qui le croyaient et lui montrait son travail ardu de récupération et de sélection de la race, et il a finalement été réduit et obscurci même par ces mêmes "experts".

Quand il a commencé l'élevage dans les années 1980, son travail a commencé exclusivement avec les chiens rustiques trouvés dans la campagne des Pouilles, en premier lieu son bien-aimé Plud, la fondation de son élevage et un excellent producteur de descendants connus de vous tous.

Le même Plud a souvent fait l'objet de critiques et d'histoires fictives concernant l'authenticité de son pedigree - des inventions totales destinées à dénigrer son élevage aux yeux des autres.

Ainsi, contrairement à d'autres éleveurs qui ont pu acquérir leur stock de base de son élevage (un fait qu'ils laissent souvent de côté), son travail a été difficile et long, menant à des années de dur labeur et de sacrifices économiques. Parmi les nombreuses difficultés que je devrais mentionner les trois vols qu'il a subis. Au moins 34 chiens d'élevage et chiennes d'élevage qui ont disparu dans les airs, jetant des années de travail au vent.

Aujourd'hui cette amertume est dans le passé, et les remerciements, même s'ils viennent après de nombreuses années, sont arrivés. Ça le fait sourire qu'aujourd'hui sa lignée est encore reconnaissable et différenciée pour tout le monde !

A ce jour, la race vit dans un moment particulier, et certainement ceux qui ont cru en lui en utilisant ses lignées ont obtenu des résultats significatifs, tandis que d'autres se sont concentrés plus sur la quantité que sur la qualité.

Vito à donc repris l'élevage de Cane Corso en 2010 avec pour but de récupérer une partie de ses bases génétiques chez certains de ses amis ayant conservé son patrimoine …

Il y a de nombreuses années, il a eu la chance d'entendre une histoire vraie d'un homme âgé de Manfredonia. Il lui a parlé d'une journée d'hiver dans les années 1950 quand une violente tempête a forcé tous les bateaux de pêche à débarquer. Les vagues, hautes et violentes, entraînaient des bateaux, des voitures et plusieurs têtes de bétail dans la mer.

Le vieux Giuseppe regardait, étourdi et impuissant, alors que la mer aspirait son bétail, sa vie. Son fidèle Cane Corso, un bouvier incomparable, ignorant la tempête, se jeta dans la mer, et, un à un, saisit chaque vache à l'oreille et les ramena sains et saufs au rivage.

Interwiew de Mr Vito Indiveri …